Actualités Dossiers
Actualités

Schneider Electric Marathon de Paris 2017

Schneider Electric Marathon de Paris 2017 : 43 754 coureurs et une histoire d’amour dans les rues de Paris

Année après année, le Schneider Electric Marathon de Paris ne cesse de battre ses propres records. Ce dimanche, ils étaient 43 754 à prendre le départ sous un franc soleil de printemps. Des conditions idéales pour que le couple kenyan Paul Lonyangata et Purity Rionoripo écrive la plus belles des histoires dans le plus beau marathon au monde : les mariés sont les deux vainqueurs du jour !

Fallait-il encore une preuve que Paris est la ville de l’amour ? Pour la première fois de l’histoire, un couple marié a réussi le doublé en remportant le Schneider Electric Marathon de Paris 2017. Paul Lonyangata et Purity Rionoripo, aux couleurs solaires de Kenya, ont chacun dominé des podiums 100% kenyans.

Passé en 62’58 au semi-marathon au cœur d’un peloton de six coureurs, Paul Lonyongata, 25 ans, a tenu bon quand le groupe de tête a commencé à s’étioler. Ils n’étaient plus que trois à l’entrée dans le bois de Boulogne. A 7 kilomètres de l’arrivée, le favori Stephen Chebogut, meilleur temps de référence du peloton (2h05’52 à Eindhoven en 2015) prenait la tête pour forcir le train mais, à 1 km plus loin, Lonyongata contre-attaquait et lâchait ses deux compatriotes Chebogut et Solomon Yego, finalement sur les deuxième et troisième marches du podium, à moins d’une minute.

« C’est peut-être ma plus grande victoire, c’est aussi mon meilleur temps personnel.»

Pour Paul Lonyongata, le Schneider Electric Marathon de Paris est sa troisième victoire sur la distance des rois après ses succès à Lisbonne en 2013 et Shanghai en 2015. Paris ? Il aime, connaît et maîtrise : il y a quelques semaines, il était venu poser ses jalons dans les rues de la Capitale en terminant 2e du Fitbit Semi-marathon en 60’40. « C’est peut-être ma plus grande victoire, c’est aussi mon meilleur temps personnel, a déclaré le vainqueur 2017. Je me sentais bien, il ne faisait ni trop chaud ni trop froid, et l’organisation était parfaite ».

Ce qui fut encore plus parfait, c’est d’avoir à attendre quelques minutes à peine pour voir sa femme régler définitivement le match des féminines à un train d’enfer. Purity Rionoripo a même signé le nouveau record du Schneider Electric Marathon de Paris en 2h20’55, devant ses compatriotes Agnes Barsosio et Flomena Cheyech, victorieuse ici en 2014.

Le couple gagnant du Marathon de Paris, ensemble dans la vraie vie ! ©ASO

Hassan Chabhi tout proche de son objectif

Premier Français et 12e ce jour, Hassan Chahdi est passé bien près de remplir son objectif, à savoir descendre sous les 2h10. Il aura finalement mis 20 secondes de plus que ce qu’il espérait pour traverser Paris d’est en ouest. Un temps très honorable pour le Haut-Savoyard qui ne courait là que le deuxième marathon de sa carrière, et qui lui permet de se qualifier pour les championnats du monde d’athlétisme qui auront lieu à Londres en août prochain. « Je suis un peu déçu par le chrono, il faut que je travaille encore le kilométrage. J’ai eu une petite gêne à un muscle fessier dès le départ, ce qui est un peu pénible, mais je me sentais mieux que lors de mon premier marathon à Rotterdam. Si je peux être considéré comme un marathonien ? Je pense que j’ai des qualités, mais j’ai encore du travail à effectuer ». 15e en 2h13’07, Benjamin Malaty est le deuxième Français, suivi de près par Yohan Durand, 16e, et Paul Lalire (20e).

Weir, le statut de Commandeur

Le premier de la journée à couper la ligne d’arrivée fut David Weir, vainqueur chez les handisports en 1h29’25 (28,33 km/h de moyenne). Un temps canon dans la chaleur de cette matinée de printemps. A 37 ans, le Britannique étoffe encore un palmarès incroyable fait de 6 médailles d’or, deux d’argent et deux de bronze. Aux jeux Paralympiques de Londres, en 2012, Weir est entré dans la légende en remportant le 800, le 1 500, le 5 000 et le marathon. Ce qui lui valut d’être fait Commandeur de l’Ordre Britannique. Chez les femmes, c’est la Néerlandaise Margriet van den Broek qui s’est imposée.

David Weir s’est imposé en Handisport avec un temps canon ! ©ASO

43 754, record battu !

Année après année, le Schneider Electric Marathon de Paris ne cesse d’effacer ses propres records. 43 754 runners ont pris le départ ce matin dans une ambiance estivale qui promettait des derniers hectomètres douloureux sur les pavés de l’avenue Foch, bientôt chauffés à blanc pour les coureurs… et de jolis coups de soleil pour les quelque 250 000 spectateurs promis le long des rues de la plus belle ville du monde.

Une foule record pour cette 41e édition du Marathon de Paris. ©ASO

37% des partants couraient leur premier marathon, dont Jean-Marc, venu de Toulouse en compagnie de sa femme, férue de course à pied. La quarantaine flamboyante, épris de cyclo cross, il a signé 3h17 « sans trop d’entraînement avant mon premier marathon. C’est marrant, un marathon, c’est plus dur à la fin qu’au début… Heureusement, nous allons rester quelques jours de plus pour profiter de Paris, j’avoue avoir manqué quelques monuments sur la route…»

Andrea est Mexicaine. La trentenaire profite du Schneider Electric Marathon de Paris, qu’elle a bouclé en 3h21, pour passer une quinzaine de jours de vacances à Paris. « C’était incroyable, ce moment ! Heureusement qu’il y a Paris, parce que si mon plaisir ne venait que de mes performances, je serais très déçue. Mais c’est si beau que je vais en garder un formidable souvenir. »

Le passage devant la fondation Vuitton, nouveauté 2017, a fait son effet. ©ASO

La 42e édition est lancée

C’est déjà parti pour le Schneider Electric Marathon de Paris 2018. La date est connue : ce sera le dimanche 8 avril. La première phase d’inscriptions sera ouverte dès ce mercredi 12 avril, et accessible depuis la plateforme ASO Challenges : www.asochallenge.com

Commentaires

Le Top 5 de RUNNING ATTITUDE