MSM

Actualités Dossiers
Rencontres

Rencontre avec Alexandra Louison

Pour Running Attitude, elle revient sur sa belle performance sur les 20km de Paris

Les 20km de Paris viennent à peine de s’achever, faisant des dizaines de milliers d’heureux chez les concurrents ayant passé la ligne d’arrivée victorieux !

Parmi eux, une coureuse en particulier honore l’épreuve d’une belle performance, se classant 1ère française et 6ème féminine au général, c’est la triathlète Alexandra Louison. Très heureuse de sa participation sur cette belle épreuve, elle s’est prêtée au jeu des questions/réponses, revivant pour Running Attitude sa chevauchée parisienne et nous parlant de la place qu’occupe la course à pied dans sa vie…

Propos recueillis par Laurent Llopis – Crédit photos Laurent GRANDGUILLOT

 

Bonjour Alexandra. Pour ceux qui ne te connaîtraient pas encore, présentes-toi un peu…

Alexandra LOUISON, 32 ans, triathlète depuis environ 17 ans, une histoire de famille… Après l’obtention de mon diplôme d’Ecole Supérieure de Commerce à SKEMA Business School (Sophia Antipolis) en 2005, je décide de m’investir à 100% dans le triathlon et  je deviens professionnelle en 2007 grâce à l’Armée de Terre et mon Régiment, le 54eRA (Hyères).

Mes spécialités sont le Duathlon et le Triathlon longue distance  (Ironman et demi-Ironman). Ci-dessous quelques lignes de mon palmarès :

Vainqueur IRONMAN Nice

Double vainqueur Half-Ironman Monaco

2 participations au Championnat du Monde Ironman (HAWAII)

Vainqueur XL Gerardmer

Plusieurs podiums sur l’Embrunman

2e Du Triathlon Alpe d’Huez

5 titres de Championne de France de Duathlon (Courte et Longue distance) / 2e aux Europes / 4e aux Mondiaux

Championne de France de cross par équipe (SCO Saint Marguerite) / 11e en individuelle

Vice Championne de France de 10km

Meilleurs chronos en course à pied : 1h12’06’’ sur Semi-Marathon / 33’43’’ sur 10km (je crois avoir battu ce chrono au passage des 10km, hier sur les 20km de Paris…)

 

Triathlète professionnelle, tu as également été sélectionnée en 2014 en équipe de France de semi-marathon en vue des championnats du monde, quelle place accordes-tu à la course à pied? Est-il aisé de la concilier avec le triathlon ?

 Actuellement je m’entraîne entre 3 et 6 fois par semaine en course à pied. J’aimerais augmenter ce volume et améliorer ma technique. Je pense avoir une bonne marge de progression dans ce domaine…

J’adore courir ! La saison de cross hivernale est une excellente préparation pour le triathlon. Nous avons une super équipe féminine à la SCO Saint Marguerite (Marseille), c’est très motivant de courir aux côtés de Christelle DAUNAY, Laurane PICOCHE, Clémence CALVIN, Fatiha KLILECH-FAUVEL, etc… Il y a une très bonne entente au sein du club et je pense que ça contribue beaucoup pour notre performance collective ! Ensuite je fais quelques courses sur route (10km et semi) avant le début de la saison de triathlon. Pour les saisons à venir je pourrais donner plus de place à la course à pied…

 

Côté course à pied, quelle est la distance que tu affectionnes le plus et pourquoi? Comment t’entraînes tu pour ces rendez-vous running ?

J’aime beaucoup le cross qui me permet de travailler ma vitesse. Mes distances préférées sont certainement le semi-marathon et le marathon.

Ce sont des durées d’effort qui me correspondent bien. Je prends beaucoup de plaisir sur semi-marathon. J’ai fait un seul marathon « sec », en fin de saison triathlon et sans préparation spécifique. J’aimerais donc bien préparer un marathon pour 2015 afin de voir ce que cela pourrait donner. Pourquoi pas celui de Paris…

 

Quelle est la raison de ta participation aux 20km de Paris ? S’inscrit-elle au cœur d’un « programme » running plus étoffé ?

Cette course n’était pas prévue à mon programme, je devais participer à mon dernier triathlon de la saison ce même jour (sur Cassis). MIZUNO, mon partenaire running depuis cette année et partenaire principal des 20km de Paris, m’a proposé de courir. C’était certes une décision de dernière minute (une semaine seulement après le NATUREMAN, un triathlon distance demi-Ironman dans le Verdon), mais une belle opportunité et j’ai accepté.

L’Armée étant organisatrice de l’événement, ma participation aux 20km de Paris se justifiait à double titre!

Je m’accorde désormais une semaine de repos complet avant de partir 3 semaines en stage à Ifrane (MAROC) avec la fédération, afin de préparer la saison de cross. C’est donc, effectivement, le signe d’un « programme » running plus étoffé 😉

 

Comment as-tu abordé cette épreuve ? (préparations physique et mentale, objectif, « rivales »)

Etant donné que cette course s’est vraiment décidée sur le tard, je n’ai pas fait de préparation spécifique. J’ai simplement géré une récupération un peu courte entre le NATUREMAN et les 20km.

J’étais bien motivée pour courir dans la capitale, prendre le départ avec 25000 autres coureurs sous la Tour Eiffel, et je savais qu’il y aurait un beau plateau de Kenyanes / Ethiopiennes !

 

Le départ donné, comment as-tu vécu ta course (sensations, difficultés, progression, arrivée…) ?

Je pense être partie un peu vite, compte tenu encore une fois de mon manque de préparation spécifique pour cette épreuve, et aussi mon manque de fraîcheur.

 Lorsque j’ai vu le panneau « 5e », j’étais même étonnée d’avoir déjà couru 5km ! J’étais avec un bon petit groupe jusqu’au 10ekm, mais le rythme étant très élevé, j’ai dû lever le pied. A ce moment là j’étais avec la 4eme féminine. Malheureusement je me suis retrouvée seule et les km 11, 12, 13 et 14, face au vent, ont été difficiles ! Puis un petit groupe est revenu sur moi entre le 14e et 15e km, je me suis accrochée pour rester avec eux jusqu’au 17e puis j’ai terminée à nouveau seule jusqu’à la ligne d’arrivée.

 

Comment as-tu trouvé l’épreuve (ambiance, parcours…) ?

Le nombre de participants m’a impressionnée ! J’ai beaucoup aimé les petits groupes musicaux aux différents points du parcours, c’était très festif.

C’est génial de courir dans Paris en ayant le parcours entièrement fermé à la circulation. Et puis ça me donne un petit aperçu pour le Marathon l’an prochain 😉 

 

1ère française, tu remportes une superbe 6ème place au général. Quelle analyse fais-tu de ta performance ? Es-tu satisfaite ?

Je suis satisfaite de cette 6e place et d’être la 1ere française bien entendu. Le podium n’est qu’à 42’’ je crois, donc c’est encourageant. Avec une préparation spécifique et adaptée, j’espère faire mieux l’an prochain!

 

Ta blessure à l’épaule au printemps dernier est-elle bien remise et a t-elle encore des incidences sur tes choix de compétitions ?

Ma fracture à l’épaule est en bonne voie de consolidation, même si je n’ai pas encore récupéré la totalité de mon amplitude. J’avoue que la natation est compliquée depuis le mois d’avril, mais ça ne me gène ni pour rouler, ni pour courir. J’ai dû forcément adapter ma saison en fonction de la progression de cette blessure…

 

Tes projets pour la fin de saison et 2015 ?

Comme je le disais, un peu de repos, puis je partirai au Maroc pour 3 semaines de stage course à pied en altitude. Ce sera, je l’espère, une belle expérience que j’ai hâte de découvrir ! J’espère revenir en pleine forme pour la saison de cross avec la SCO, ainsi que les cross militaires.

Si j’en ai la possibilité et les moyens (physiques, financiers et matériels), je souhaiterais donner plus d’importance à la course à pied pour 2015…

 

Commentaires

Le Top 5 de RUNNING ATTITUDE