Lausanne marathon

Actualités Dossiers
Courses

LUT by Night 2016

Ils ont bravé la pluie et la nuit !

Quand la pluie vient jouer les troubles fêtes !

Il avait fait beau toute la semaine. Quelle malchance donc que la pluie s’invite en ce samedi 5 novembre pour la troisième édition du LUT by Night ! Quoi qu’il en soit, cela n’a pas empêché plusieurs milliers de braves de s’élancer, qui pour 12km qui pour 26km, dans les rues de la Ville des Lumières. Le tout dans une ambiance de dingue !

Certes, la pluie aura dissuadé plus de 15% des 7000 inscrits de prendre le départ. En revanche, pas question pour les autres de renoncer à cette escapade sportive lyonnaise nocturne intra-muros, pour découvrir ou redécouvrir Lyon autrement.
Par vagues successives, tous se sont élancés entre 7h15 et 8h30 à l’assaut de leurs parcours respectifs revisités, totalement urbain pour les 4000 coureurs du 12km et hybride, entre chemins et sentiers de Sainte Foy les Lyon et centre de Lyon pour les 2000 concurrents du 26km.
Après 3km et 18km séparés, les deux tracés fusionnent pour 9km communs avec de belles difficultés, mais si, pour le 12km, les choses sérieuses commencent à peine, pour le 26km, c’est déjà ici le dernier tiers.
Après le beau passage au Fort de Vaise, la descente vers les quais annonce les enfants terribles du LUT by Night, avec en ouverture un couple d’enfer, les escaliers de la montée du Greillon/montée de la Sarra, destructeurs pour les jambes comme le souffle!
Mais rien n’est fini, car voici venir le plat de résistance, la descente ultra glissante de la piste de la Sarra que chacun négociera à sa manière -tout schuss ou en mode lugeur! – puis sa remontée par ses escaliers, suivie par le trou normand, la dévale enivrante des marches des montées Nicolas de Lange et des Carmes Déchaussées.
Le dessert, la belle remontée vers Fourvière par la montée Saint Barthélémy puis par le parc de l’ECAM avant le prieuré achèvera en beauté tout ce petit monde avant de pouvoir les laisser savourer l’arrivée au pied des théâtres romains de Fourvière, qui, sans se départir de son charme antique, sera malheureusement moins magique que prévu, la pluie ayant vidé les lieux d’une grande partie du public…
Sur le 12km, Christophe ANSELMO s’impose en 51’19 devant Hugo BLATGE et Pierrick PAGE. Candice MICHEL l’emporte chez les féminines en 1h00’54.
Sur le grand parcours, c’est Thibaut GARRIVIER qui se montre le plus rapide en 1h50’53 devant Hugo ALTEMEYER et Sébastien HOURS . Chez les femmes, c’est Marie-Amélie JUIN qui s’impose 2h26’17.
Malgré la pluie, la féerie des panoramas et paysages urbains illuminés, entre rues, ruelles, monuments historiques, religieux et parcs, ainsi que du ballet des frontales a de nouveau fait mouche et émerveillé les coureurs, soutenus par les nombreux et courageux bénévoles.
Photo Gilles Reboisson

Commentaires

Le Top 5 de RUNNING ATTITUDE